samedi 13 avril 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesLe Train Bleu : la culture en première classe 

Le Train Bleu : la culture en première classe 

Pour sa septième année, le temps de six journées, le festival initié par la scène nationale de Martigues parcourt sept villes de la côte. Forcément bleue !

Il est rare que des villes parviennent à proposer une manifestation qui met en jeu et en spectacles tant d’opérateurs culturels : Martigues, Port-de-Bouc, Ensuès-la-Redonne, Vitrolles, Istres, Miramas et Marseille, de L’Estaque à la Pointe-Rouge, s’allient pour programmer des artistes de la région. Et proposent aux habitants de chaque ville de voyager à travers une grande variété de paysages côtiers, des cités de l’étang de Berre aux bordures villageoises de la grande ville, avec une variété de propositions artistiques et culturelles, du hip-hop à Messiaen, du théâtre à la danse et au banquet partagé. 

Le train sifflera six fois

Car monter à bord du Train Bleu, ce n’est pas seulement aller au spectacle. Chacun des six parcours est un voyage : il faut prendre le train dans la gare de sa ville, pour se rendre, à prix doux, vers les salles du territoire. La SNCF est partenaire et offre la carte Zou !, ce qui permet de redécouvrir des lignes et les itinéraires ferroviaires de la Côte Bleue. Des navettes ou des trains ramènent le public dans les gares de départ après les spectacles, et on va même jusqu’à la Pointe-Rouge en bateau !

La traversée fait partie de la proposition, tout comme les repas. Des balades à pied commentées pour comprendre les paysages, des festins partagés aux saveurs du sud, se déclinent en six journées durant deux semaines. Ce qui instaure une relation particulière entre les spectateurs, qui vivent des journées ensemble, échangent sur les propositions, découvrent des salles de spectacles inconnues, et créent des liens, tour à tour hôtes dans leur ville ou invités chez leurs voisins.  

Balade et pique-nique à Vitrolles le 20 mai © Ville de Vitrolles

Au programme

Vendredi 12 mai : cela commence forcément aux Salins, scène nationale de Martigues, initiateur et coordinateur du Train Bleu. Il faudra que tu m’aimes le jour où j’aimerais pour la première fois sans toi expose un conflit de famille, autour d’un anniversaire qui se répète, dégénère, s’accélère, se décale. Le texte d’Alexandra Sismondi, et sa mise en scène (Compagnie Vertiges, Toulon), sont d’une remarquable efficacité. La soirée se poursuit par un banquet musical sur la terrasse, compris dans le prix du billet.

Samedi 13 mai : rendez-vous à Marseille, en gare d’Arenc, pour des balades avec le Bureau des Guides : Nicolas Memain, urbaniste mutin, Nathalie Cazals anthropologue militante, et Yoann Thubin, vidéaste botaniste, proposent des parcours différents, au choix…  La navette maritime conduira ensuite les marcheurs vers la Pointe-Rouge et le Théâtre des Calanques pour un repas chez les Nonos, suivi d’un cabaret Drag Queens & Their Kings, pour six acteurs chanteurs, dont deux lyriques. 

Dimanche 14 mai : c’est Scènes & Cinés qui rend le relais, pour une journée hip-hop entre Miramas et Istres, concoctée par Kader Attou. Les trois spectacles sont au cœur des interrogations du hip-hop d’aujourd’hui, entre krump, récit de vie, place des femmes et du couple. Accueil café le matin, pique-nique au bord de l’étang, et block party pour finir la journée avec la compagnie Burnout.

Jeudi 18 mai : Ex Nihilo attendra le public en gare de Martigues, pour une balade dansée entre mer et étang sur le sentier des Arnettes, avant une Brasucade (un festin de moules braisées !) à Carro, puis direction Port-de-Bouc pour un spectacle offert par le théâtre Le Sémaphore : dans Nenna, Morgane Olivier raconte l’histoire de sa grand-mère algérienne, les relations entre deux pays et trois générations de femmes.

Samedi 20 mai : Étape à Vitrolles. La direction de la culture de la Ville propose une promenade sur les rives de l’étang avec les conteurs Fanny Dekkari et Nestor Mabiala. Un parcours familial et facile, ponctué de contes d’Orient et de Méditerranée, suivi d’un pique-nique gastronomique concocté par le chef martégal Fabien Morreale. 

Dimanche 21 mai : Musiques ! Concert autour d’Olivier Messiaen à L’Estaque, au PIC de l’Ensemble Télémaque. Le sublime Quatuor pour la fin des temps sera précédé de pièces de Debussy, et suivi par une pièce de Qigang Chen qui s’inscrit dans sa filiation. Puis on dépasse la dernière calanque marseillaise pour aller vers celle de la Redonne. Le théâtre Le Cadran programme la chanteuse Makéda Manne, qui conclura la manifestation avec son gospel blues très seventies. Pas si éloigné harmoniquement de Messiaen…

AGNÈS FRESCHEL

Le Train Bleu
Du 12 au 21 mai
Divers lieux entre 
Marseille et Miramas
letrainbleu.net
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus