dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilArts visuelsLes femmes peignent

Les femmes peignent

La Fondation van Gogh expose 130 œuvres d’artistes femmes, peintres abstraites ou performeuses, en regard de cinq tableaux de van Gogh

L’expressionisme abstrait serait un mouvement américain, et ses grands en seraient Jackson Pollock, Mark Rothko et Robert Motherwell ? Si les encyclopédies et catalogues d’expositions citent aussi Lee Krasner parmi une la trentaine d’artistes hommes (blancs) du mouvement né à New York juste après la guerre, elle paraît bien seule…

L’exposition de 85 œuvres de peintres et chorégraphes des années 1940 à 1970 a pour but de mettre au jour les « ignorées », comme les nommait Anne Eden Gibson, dans son essai paru en 1998 Abstract expressionism, Other Politics, où elle souligne la place des femmes mais aussi des noirs comme Norman Lewis.

L’exposition Action, Geste, Peinture – Femmes dans l’abstraction, une histoire mondiale, 1940-1970 prolonge cette démarche de visibilisation des femmes à l’échelle du monde, en montrant qu’il y avait des peintres abstraites bien au-delà de New York et des États-Unis. Comme Bertina Lopes, aka Mama Be, Mozambicaine exilée en Italie, ou la Coréenne Wook-kyung Choi. Ou comme les 72 peintres ou plasticiennes exposées, et mises en regard avec les performances de treize chorégraphes, Martha Graham et Trisha Brown, mais aussi Yvonne Rainer ou Yayoi Kusama. Car les gestes des peintres de l’expressionisme abstrait sont profondément inspirés par ceux des pionnières de la danse contemporaine, qui elles-mêmes sont marquées par les studios et les mouvements des sculpteurs et peintres de l’époque.

Et van Gogh ?

L’exposition, inaugurée à la Whitechapel Galleryde Londres en février, ira après Arles au Künsthalle de Bielenfeld. Conçue et produite par les trois musées, elle prend cependant à Arles un relief particulier, en entrant également en dialogue avec cinq tableaux de van Gogh, une série intitulée « Sols fertiles ». La terre, la neige, la végétation, y prennent l’essentiel du cadre, et ligne d’horizon disparaît pour concentrer le regard sur les sols.

Van Gogh précurseur de l’expressionisme gestuel ? Ces cinq tableaux figuratifs s’attachent davantage au geste et à la matière vivante, et à la vibration des couleurs, qu’à une représentation impressionniste du réel…

AGNÈS FRESCHEL

Vincent van Gogh : Sols fertiles
Cinq peintures de Paris, Arles et Saint-Rémy-de-Provence
Du 3 juin au 22 octobre
Fondation Van Gogh, Arles
fondation-vincentvangogh-arles.org

Visites commentées tous les jours à 11h30 et 15h
Action, geste, peinture : femmes dans l'abstraction, une histoire mondiale (1940-1970)
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus