mercredi 22 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNon classéCirqueMercredi, tout est permis

Mercredi, tout est permis

En Camargue, c’est reparti pour les Mercredis du Port, savoureuses fantaisies hors les murs assorties du délicieux fumet de la sardinade locale

Comme chaque été, le Citron Jaune s’allie aux Soirées du Port Côté Docks pour proposer une programmation arts de la rue, en marge de la sardinade hebdomadaire qui investit joyeusement le quai de la Libération de l’industrieuse Port-Saint-Louis-du-Rhône. Cette année, Les Mercredis du Port allient fantaisies graphiques, manipulations d’objets et melting pot d’époques et de traditions. Coup d’envoi le 5 juillet avec Poi de la compagnie Cia D’es Tro, étonnant jonglage sur d’énormes toupies de bois, construites par l’artiste majorquin Guillem Vizcaino lui-même, dont les gainages de cordes renvoient aux silhouettes des bateaux environnants. En deuxième partie de soirée, place à un art oratoire décoiffant : avec Leçons impertinentes par Zou, l’espiègle Maëlle Mays aborde frontalement le sujet des relations amoureuses – drague, consentement, histoire du baiser… Une carte du tendre à parcourir en compagnie des  plus jeunes (dès 10 ans).

Danse et cirque

Le 12 juillet, l’entêtant ballet Yin Zéro de la Compagnie Monad prend le relais : les jupes virevoltantes de Cyrille Humen et Van-Kim Tran tournoient pour réinventer un rituel de transe moderne, conviant danse derviche et jonglage contact. Plus tard dans la soirée, le chorégraphe catalan Quim Bigas incarne dans l’inclassable performance Molar les diverses représentations possibles du bonheur : mises en partage, ces gestuelles créent immanquablement la liesse parmi le public assemblé, car oui, le bonheur peut être contagieux ! Autre chorégraphie participative le 19 juillet, avec Mirage (un jour de fête) : les huit danseurs de la compagnie Dyptik s’y inspirent des différentes cultures au milieu de fanions suspendus, puisant leur énergie décomplexée tant dans le hip-hop que dans les danses traditionnelles et le cirque.

Clôture en musique avec la Fanfara Station (Tunisie, États-Unis, Italie), présente dès le mercredi matin sur le marché hebdomadaire. Puis fin des festivités le 26 juillet : les enfants du quartier Vauban ouvrent le bal avec la restitution des ateliers de cirque Le fil d’Arianne. Place ensuite à un classique du cirque hors les murs, pour un moment suspendu de contemplation : le funambule Damien Droin en apesanteur sur son fil, défiant l’horizon et la pesanteur sur une structure rappelant celle d’un vaisseau amiral (Home, Hors surface). Final participatif avec Tsef zon(e), qui ressuscite la puissante vitalité intergénérationnelle du fest noz breton. Aux côtés de Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry du duo C’hoari, mise en jambe dès le mercredi matin, sur le marché local ! Chaque mercredi, l’équipe du Citron Jaune, quant à elle, tient guinguette avec des boissons bio, tandis que restaurateurs et producteurs locaux régalent les papilles. Entre nous, on vous conseille le loup en papillote… À déguster au cœur de la foule, ou en marge sur un banc, mirant le promesse d’un horizon lointain par-delà de la Plage Napoléon.

JULIE BORDENAVE

Les Mercredis du Port
Du 5 au 26 juillet
Quai de la Libération, Port-Saint-Louis-du-Rhône
lecitronjaune.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus