vendredi 19 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMusiques débridées

Musiques débridées

Du 18 au 26 novembre, c’est JEST (Jamais d’Eux Sans Toi), temps fort artistique et musical décoiffant organisé à Marseille par l’AMI

À côté de Hip Hop Society au printemps, et des Rendez-Vous de l’Été, Jamais d’eux sans toi est le troisième temps fort de l’année proposé par l’AMI (Aide aux Musiques Innovatrices) à Marseille. Un temps fort crée en 2021 à la sortie de la période Covid, car, comme l’écrivait sa directrice Elodie Le Breut « plus que jamais, il semblerait que les seules urgences dans ce monde d’après soient de défendre la liberté de tous les imaginaires, de toutes les résistances portées par les artistes ». Ce sont les artistes émergent·e·s du programme d’accompagnement Be On qui donnent le la de la programmation de JEST, en présentant leurs expérimentations en cours, à côté de productions issues des résidences et collaborations nationales et internationales organisées par l’AMI, notamment avec la Palestine, l’Algérie, les USA. 

Ouvrez (grand) vos oreilles

L’ouverture de JEST ce sera le 18 novembre rue Sainte, dans l’espace de la Galerie Zemma, avec un double concert : celui de Quel Enfer ! duo d’improvisation formé par Luci Schneider et Tyfen Guilloux, où se rencontrent bandes magnétiques, cordes amplifiées, direct radio, K7 et objets glanés. Et celui de Julie Rousse, artiste sonore, improvisatrice et compositrice électroacoustique qui propose Horizon(s) un espace d’expériences sensorielles, sonores et visuelles, habité par le motif de l’eau. La clôture du festival se fera le 26 à la fois au Gyptis et à L’Embobineuse. Au Gyptis, ce sera avec l’ARFI (À la Recherche d’un Folklore Imaginaire), sept musiciens qui réécrivent la bande-son du film La nuit des morts-vivants, et la jouent intégralement en direct : musiques, bruitages, voix, ambiances, dialogues, sons illustratifs ou abstraits. Quant à L’Embobineuse, elle recevra la Palestinienne Makimakkuk, qui tisse électronique, expérimental, freestyle avec des histoires mixant l’intime, le social et le politique. Fulu Miziki Kolektiv collectif d’artistes « Eco- Friendly-Afro-Futuriste-Punk » basé à Kinshasa, maniant des instruments faits à partir d’objets de récupération trouvés dans les poubelles, sans cesse en mutation, toujours à la recherche de nouvelles sonorités. Et le DJ set « Cosmogonic Techno / Hardgroove Stellaire » des Marseillais Vague Alarme. Entre ces deux dates, il y aura des concerts tout aussi ébouriffants à la Friche (le 21 : Natacha Muslera, Chœur tac-til & Lionel Marchetti, le 25 : Confuse, Cheval de Trait, Moon Squad), au Théâtre de L’Œuvre (le 23 : Emmanuel Scarpa, Fanny Lasfargues & Mike Ladd, Symo Reyn) au Conservatoire (le 24 : L’Ensemble In(dé)fini, Kebbi Williams meets Raphaël Imbert & Co, Petit Vacarme), un repas solidaire et une table-ronde à Coco Velten (le 22) et un atelier et village prévention, J’crains degun à la Mairie du 1/7 (le 24/11).

MARC VOIRY

JEST
Du 18 au 26 novembre
Divers lieux, Marseille
lejest.fr
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus