dimanche 16 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilLittératureNéandertal, mon frère

Néandertal, mon frère

Noëlle Michel livre avec Demain les ombres un haletant récit d’anticipation

C’est une idée si brillante qu’on s’étonne qu’elle n’ait pas déjà fait les choux gras de la science-fiction. Soit la nouvelle cohabitation, dans un futur proche, d’homo sapiens et d’hommes de Néandertal. Si une ombre simiesque n’a cessé, depuis Pierre Boulle, de planer sur les excès de l’espèce humaine du côté du cinéma, la question de la représentation de ce proche cousin n’a de cesse de poser problème. Car c’est avant tout sur l’homme « occidentalisé » que cette espèce exerce une menace, quitte à animaliser de façon inquiétante l’altérité. Demain les ombres s’affranchit sans difficulté de ce penchant sensationnaliste : l’autrice Noëlle Michel donne corps à ces proches cousins de notre espèce avec générosité, complexité, et surtout de façon documentée. 

Nean story
C’est, entre autres, aux travaux de Marylène Patou-Mathis qu’elle emprunte de nombreux traits prêtés à ses personnages, et surtout la peinture de leur vie en communauté. Celle-ci propose non pas un contrepoint nécessaire ou idéalisé à la vie des sapiens, ni un cauchemar éveillé loin de toute civilisation, mais une ouverture sur une société parallèle, sur un mode de vie élaboré en autarcie le plus vraisemblable et le plus réel possible. On croise, au fil d’un entremêlement savant de couches temporelles, différents personnages plus tangibles les uns que les autres : Eva, ingénieure à l’origine de la recréation in vitro de néandertaliens ; Lune Rousse, cheffe de clan filmée à son insu des années plus tard pour l’émission de téléréalité Néan Story … Et tant d’autres qu’une succession jamais gratuite de retournements de situations et autres révélations et dénouements présentent au lecteur avec la même délicatesse. L’intelligence demeure le maître-mot de ce récit tricoté avec maestria par Noëlle Michel, qui n’est pas exactement une nouvelle venue dans le monde de la littérature, ni même aux éditions du Bruit du Monde : c’est à elle que l’on doit la très belle traduction du néerlandais de l’ouvrage d’Hannah Bervoets paru l’année dernière, mais aussi un premier roman policier antispéciste paru chez Lilys, et bien-nommé Viande. Et il y a fort à parier qu’on entende beaucoup parler d’elle dans les années à venir. 

SUZANNE CANESSA

Demain les ombres, de Noëlle Michel
Le Bruit du Monde, 21 €
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus