mercredi 30 novembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilArts visuelsOdyssée et apocalypse 

Odyssée et apocalypse 

Jusqu’au 16 décembre, deux expositions sont à l’affiche du Château de Servières dans le cadre de La Saison du Dessin

La Saison du Dessin est née en 2014, à l’initiative du Château de Servières, dans le sillage de la première édition de Paréidolie. Une volonté de prolonger et de développer pendant l’automne la dynamique du Salon international du dessin contemporain. 24 expositions ont ainsi lieu depuis ce mois de septembre à Marseille (certaines clôturées) et neuf autres de Nice à Châteauneuf-le-Rouge, en passant par Aubagne, Port-de-Bouc, Aix-en-Provence, Istres ou Miramas. Cadeau de cette 9e édition, La Saison du Dessin Nord / Sud, fruit du partenariat entre le Frac Picardie et le Château de Servières, permet à Mayura Torii d’être accueillie en résidence en mai prochain à Amiens, et à Clément Fourment d’exposer, depuis le 28 octobre dernier, son Odyssée dans les espaces du boulevard Boisson. Où est également présentée une rétrospective de l’œuvre dessinée des douze dernières années de Jean Bedez La paille des astres.

Mine de graphite 
Cela pourrait être le titre générique des dessins de Jean Bedez, car quasiment aucun d’entre eux n’échappe à cet énoncé descriptif. Autres caractéristiques : travail en séries, représentations réalistes voire hyperréalistes de paysages de ruines, d’architectures désaffectées et désertes, fourmillantes de symboles, de références, d’allusions historiques et mythologiques, le tout dans des formats spectaculairement grands pour la technique employée, d’une minutie saisissante ! Tensions entre destruction et création, entre effacement et présence, entre terrestre et céleste, « une allégorie du tragique de la condition humaine » érudite et contextualisée, dont la lecture est (grandement) facilitée par les nombreuses informations mises à disposition du public sur les cartels. Au centre de l’exposition, réunie pour la première fois, sa série inspirée des quatre cavaliers de l’Apocalypse de Saint Jean fait face à deux paysages, ruinés et cosmiques, de la Florence des Médicis. Dans la deuxième galerie, Clément Fourment propose une Odyssée rêveuse, aux techniques et supports variés, jouant des frontières entre image et objet. On y rencontre notamment un « leporello » (livre accordéon) se dépliant en un grand travelling figuratif, luxuriant et épique ; une série de vases découpés et colorés, en plein ou en creux, dans du bois ; des paysages d’un canal ou de Saint-Denis, monotypes sur tissu, accompagnés de leurs versions « fantômes » ; un modèle féminin, au pastel et à la pierre noire sur papier, dessiné dessinant allongée au sol, ou debout, courbée, le regard plongeant vers le fond d’une grande amphore. 

MARC VOIRY

Jean Bedez– La paille des astres
Clément Fourment– Odyssée 
Jusqu’au 16 décembre 
Château de Servières, Marseille 
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus