dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img

Puits de sciences

Scientifica, temps fort de la recherche, est de retour à Aix-Marseille Université

Après une première édition lancée l’an dernier, l’Université d’Aix-Marseille s’est de nouveau attelée à l’organisation de deux journées célébrant la conjugaison des arts, cultures et sciences. La prochaine édition de Scientifica se tient les 16 et 17 juin prochains sur le campus Schuman, au bien-nommé Cube. Le lieu, construit sur l’ancienne bibliothèque universitaire à quelques pas de la Maison de la Recherche, a été conçu comme un espace artistique et culturel à part entière. Il accueillera nombre d’événements pendant ces deux après-midis : expositions, conférences, mais aussi des programmations sonores immersives, auxquelles ont participé seize laboratoires, composantes et autres établissements et structures de recherche.

Célébrer l’union des arts et de la science

Aux manettes de ce projet d’envergure, la sociologue et professeure d’université Sylvia Girel, coordinatrice de l’Observatoire des publics et des pratiques de la culture. La chercheuse, tombée dans les arts visuels dès sa plus tendre enfance – son père, Alain Girel, comptait parmi les céramistes les plus en vue – a consacré la plupart de ses travaux de recherche à la réception des arts par leurs publics, et à leur diffusion par les lieux dédiés à leur fleurissement. 

Après avoir exploré, l’an dernier, la question de l’interdisciplinarité, les journées de cette édition ont délimité des axes plus précis, et néanmoins passionnants, pour les débats à mener : celui du dialogue entre arts et sciences, auquel sera dédié l’après-midi du 16 juin ; et celui de l’art – délicat ! – de la thèse, qui occupera tout l’après-midi du 17 juin. La première après-midi délimitera le domaine commun des arts et des sciences aujourd’hui, et la question épineuse de la réception et des publics de ce domaine. Et la seconde les témoignages de chercheurs jeunes et confirmés, qui évoqueront leurs expériences et parcours, ainsi que leur professionnalisation parfois hors des sentiers battus.

Plusieurs installations permettront également aux publics d’aborder le monde de la recherche de façon ludique : on attend de pied ferme L’Affaire Pétrarque, escape game conçu par le Cielam et Madirel, unissant les forces de la littérature et de la chimie des matériaux pour « cracker » un manuscrit médiéval. Ou encore Energeia, expérience collective et immersive pensée autour de l’énergie nucléaire. La conférence-performance de l’artiste Jeff Guess, To be determined, confrontera le public à la part de flou artistique et scientifique qui accompagne la recherche. Les expériences sonores concoctées par les étudiants de musicologie Art-Mur et Sous-entendu(s), fabriquées respectivement à partir de sons captés avec électro et samples et bandes sons de court-métrages, accompagneront auditivement les spectateurs. Suivez la fée bleue, installation immersive de bioluminescence pensée par la designeuse plasticienne et chercheuse Nadia Merad-Coliac promet quant à elle de leur ravir les mirettes. De quoi réviser les sciences par les sens !

SUZANNE CANESSA

Scientifica
16 et 17 juin 
Campus Schuman, Aix-en-Provence
Article précédent
Article suivant
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus