dimanche 16 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilSociétéIdées et rencontresQuand la culture soutient SOS Méditerranée 

Quand la culture soutient SOS Méditerranée 

Ce 24 juin, plusieurs dizaines d’artistes se réunissent sur l’esplanade du J4 à Marseille pour un concert solidaire au profit de SOS Méditerranée. Un événement qui met une nouvelle fois en avant les liens entre le monde de la culture et l’association

Le décompte fait froid dans le dos. Depuis 2014, l’Organisation internationale pour les migrations estime à plus de 26 000 le nombre de migrants morts en traversant la mer Méditerranée, un chiffre certainement sous-estimé. Dernière tragédie en date, le naufrage d’un chalutier vétuste au large de la Grèce, transportant plusieurs centaines de personnes, pour seulement 78 survivants. Face à cette tragédie, des associations prennent la mer, et viennent en aide aux naufragés. C’est le cas de SOS Méditerranée, qui depuis 2016 a secouru plus de 37 000 personnes à bord de l’Aquarius puis de l’Ocean Viking. Une démarche salvatrice qui a un coût (14 000 euros pour une seule journée en mer), et qui nécessite le soutien de la société. Depuis plusieurs années, des artistes ont décidé d’aider l’association, pour chercher des fonds d’une part, mais aussi pour sensibiliser la population. 

C’est cette volonté de sensibilisation qui a poussé Mikhaël Piccone, fondateur de Calms (Collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité), à écrire son spectacle Sans Frontières Fixes, donné au Théâtre Toursky le 26 mai dernier. « Ce n’est pas un concert juste pour récolter de l’argent, c’est un véritable spectacle qui témoigne de ce que vivent les gens qui traversent la méditerranée », explique-t-il. Et d’ajouter que cette œuvre permet au public de « prendre conscience que ces personnes ont une histoire, des vies, et que la nécessité de les aider est fondamentale ». 

Un engagement vital

Pour Sabine Grenard, responsable événementiel pour SOS Méditerranée, cet engagement des artistes est « vital ». « Puisque le financement de l’association provient à 90% de la générosité publique, le soutien des artistes est absolument crucial pour sauver des vies en mer. » Elle souligne aussi que cet engagement de leur part est courageux, car l’action de l’association « peut-être décriée par une certaine partie de la population. » Une question que Mickhaël Piccone a lui rapidement évacué : « C’est une urgence humaine qui n’a pas de parti, ça dépasse toutes les couleurs politiques et toutes les croyances », tranche-t-il.

Ce 24 juin, sur l’esplanade du J4 à Marseille, c’est la première fois que SOS Méditerranée organise un concert de cette ampleur – avec l’aide de la Fédération des mutuelles de France. « Nous attendons 10 000 personnes, avec l’objectif de financer une semaine d’opération à bord de l’Ocean Viking », nous dit Sabine Grenard. Pour ramener tout ce monde, l’association a fait de nouveau appel à Zamdane, qui s’était déjà engagé pour eux l’année dernière. Après avoir répondu « très très rapidement » à la sollicitation, il a réussi à fédérer plus de quinze rappeurs (Bekar, Di-Meh, Rim’K, Hatik…) et se partageront la scène pendant deux heures. À leurs côtés, défileront aussi l’électro de Fakear, un DJ set du Massilia Sound System, ou encore le reggae de Gang Jah Mind, dont le dernier album s’intitule Refugees

MATHIEU FRECHE ET NICOLAS SANTUCCI

SOS, concert solidaire pour sauver des vies en mer
24 juin
Esplanade du J4, Marseille
sosmediterranee.fr
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus