mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilLittératurePrix littéraire des lycéens et apprentis : Yamen Manaï et Théo Grosjean distingués

Prix littéraire des lycéens et apprentis : Yamen Manaï et Théo Grosjean distingués

Le millier de jurés a récompensé deux livres qui portent un regard vif sur la société

Le Prix littéraire des lycéens et des apprentis de la Région Sud a été décerné, comme tous les ans depuis 19 ans, dans une ambiance festive. En effet, les élèves des lycées inscrits proposent des travaux effectués durant l’année avec leurs professeurs autour des livres de la sélection, cinq romans et cinq bandes dessinées. Les productions donnent lieu à des expositions plastiques, du jeu dramatique, des vidéos… L’engagement et la perspicacité des remarques des adolescents au service de ces œuvres sont réjouissants. Après le partage des productions vient le moment attendu du résultat du vote d’un millier de jurés.

Le Prix pour le roman a été attribué à un jeune auteur tunisien, Yamen Manaï, qui livre avec Bel abîme un livre fort, sans concession qui porte un regard durement critique sur le gouvernement tunisien. L’auteur fait le constat amer de l’échec de la révolution et de la situation difficile de la population dans un monde déstabilisé, soumis à la loi patriarcale. Confronté à la méchanceté et la violence de son père, le jeune héros ne reçoit d’affection que d’une chienne qui lui sera cruellement enlevée. Sa douleur et sa colère déclenchent de sa part des actes qui le précipitent en prison. Un avocat commis d’office lui pose des questions que nous n’entendons pas. Seules les paroles de l’enfant, qui les reprend, sont rapportées avec intensité et émotion.

Pour le Prix de la bande dessinée, les lycéens ont encore choisi l’histoire d’un ado. Signe de leurs inquiétudes pour leur avenir et des questionnements auxquels ils sont confrontés ? Le roman graphique de Théo Grosjean, qui assure texte et images, nous met à la place du regard que porte Samuel sur le monde qui l’entoure. Il ne parle pas et tout petit déjà ne s’exprime que par le dessin qui restitue ses expériences, ses émotions et ses jugements des adultes qui l’entourent. Cette histoire crée un étrange malaise, accentué par la couleur froide du fond des images. Le jeune auteur a voulu faire ressentir sa propre incompréhension, mais aussi l’importance du regard.

Enfin saluons le Prix qui a été décerné à Jules Langonnet, élève du Lycée Val-de-Durance de Pertuis. Il est lauréat du concours d’écriture de nouvelles. C’est Bruno Genzana, Commission Jeunesse à la Région, qui a eu le plaisir de remettre ces prix très mérités et très applaudis.

CHRIS BOURGUE

Bel abîme, de Yamen Manaï
Éditions Elysad
Le spectateur, de Théo Grosjean
Éditions Soleil (collection Noctambule)
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus