vendredi 21 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesScène nationale de Cavaillon : Enchantée, Garance

Scène nationale de Cavaillon : Enchantée, Garance

« Ré-enchanter le présent », tel est le projet porté par la scène nationale de Cavaillon. Une saison entre projets magiques, culinaires, et expériences artistiques

S’inspirant à la fois du philosophe Michel Serres « à quoi bon vivre si nul jamais n’enchante le monde ? » et de l’humoriste Inès Reg « mets des paillettes dans ma vie, Kevin ! », le ré-enchantement entamé la saison dernière par La Garance, sous la houlette de sa nouvelle directrice, Chloé Tournier, se poursuit cette saison. Ancré autour de deux temps forts annuels, le premier consacré à la magie nouvelle en décembre (festival Manip ! du 5 au 9 décembre) le second à la cuisine en mai (festival Confit !). Le tout en compagnie d’artistes complices (Leila Ka, Begat Theater, Pauline Susini et Thierry Collet) et en portant une attention toute particulière « … à la place de la joie et de la convivialité dans un lieu culturel ».

Fêtes de mi-saison

Justement, le premier semestre de la saison va se dérouler entre deux fêtes de présentation. Le 22 septembre, avec le vernissage de l’exposition L’amer du photographe Pascal Grimaud et un concert performance de L-Raphaële Lannadère, mis en scène par Anne-Sophie Bérard (commissaire d’exposition associée à La Garance). Et le 27 janvier, autour des projets du deuxième semestre, suivi du spectacle Ami·e·s il faut faire une pause de Julien Fournet/ l’Amicale : une classe verte culturelle qui part à la recherche des origines du plaisir d’être spectateur·rice, avec mise en pratique : travaux manuels, pâte à modeler et cocottes en papier, séance de relaxation et infusion au thym. 

Complicités artistiques 

Les quatre artistes complices vont chacun·e présenter leur dernière création : Maldone (16 novembre) de Leila Ka, qui poursuit ses réflexions sur les mille manières d’être soi au féminin. Cinq danseuses sur scène, des robes diverses et variées qui tournent et volent, une soirée entre copines, dans l’intimité et le collectif, un ballet féministe percutant. Les Consolantes (11 janvier) de Pauline Susini, qui part de la récolte de témoignages de victimes des attentats de Paris et de Saint-Denis de novembre 2015, pour écrire une fiction théâtrale, où les vivants côtoient les morts, et s’interroger : est-ce que l’expérience de la douceur et de la beauté peuvent aider à réparer ? 

Le Begat Theater va lui créer Home/Land sur la place Maurice Bouchet à Cavaillon (11 octobre), installation sonore où les conflits et les drames des vies individuelles se présentent comme placés sous cloche. Enfin, Thierry Collet reprendra Dans la peau d’un magicien (9 décembre) spectacle dans lequel il raconte, tout en réalisant quelques tours plus que bluffants, son voyage dans l’univers de la magie, depuis qu’il est tombé dans la marmite, à 7 ans.

Pépites

À noter également, dans ce premier semestre, quelques autres rendez-vous précieux : le concert de l’excentrique et envoûtante Zaho de Sagazan (5 octobre – première partie Fred Nevché ), qui viendra interpréter les titres de son premier album très remarqué La symphonie des éclairs. Le nouveau spectacle de la marionnettiste d’Élise Vigneron, Les Vagues (17 octobre) adaptation du livre de Virginia Woolf, où, avec ses marionnettes de glace à taille humaine, elle embrasse cinq parcours de vie, de la petite enfance à la vieillesse. Enfin Stadium (8 et 9 novembre) de Mohamed El Khatib qui convie sur scène, en « live » et en vidéo 53 vrai·e·s supporteur·rice·s du Racing Club de Lens. Une série de portraits sensibles de personnes qui consacrent leur vie au supporterisme. Spectacle avec bières et frites autorisées en salle ! 

MARC VOIRY

La Garance
Scène nationale de Cavaillon
04 90 78 64 64 
lagarance.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus