lundi 20 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilSociétéIdées et rencontresSur la Côte Bleue, la culture va bon train 

Sur la Côte Bleue, la culture va bon train 

De Marseille à Miramas, la huitième édition du Train Bleu prépare neuf étapes de spectacles

Il y a peu d’endroits où l’on peut prendre le train tout en admirant la mer Méditerranée. Allier l’utile à l’agréable, c’est là tout le pari du Train Bleu où les spectateurs sont amenés sur des lieux culturels en transport collectif – du train bien sûr, mais aussi en bateau, en bus et même en kayak. Cet événement artistique s’étale sur quatre jours, les weekends du 18/19 et 25/26 mai, pour autant de parcours culturels de Miramas à Ensuès-la-Redonne, de Marseille à Vitrolles, en passant par Carry-le-Rouet, Martigues ou encore L’Estaque. 

En intérieur 

Le premier parcours prévoit d’acheminer en train les spectateurs à Port-de-Bouc, au départ de Marseille ou de Miramas (le 18 mai). Une fois arrivés, direction Le Sémaphore pour voir l’adaptation de l’Odyssée par la metteuse en scène Pauline Bayle, qui délivre une version moderne de l’œuvre d’Homère où la figure d’Ulysse est plus que jamais humanisée. Une fois la représentation terminée, les spectateurs pourront rejoindre Martigues en bateau, où une chorégraphie reprenant les codes et techniques de l’électro se dansera aux Salins. Avant de conclure la soirée par un apéritif et un DJ set pour celleux qui le souhaitent. Lors du deuxième parcours (le 19 mai), les participant·es feront halte à l’Estaque au Pic Télémaque pour assister à un double concert. Celui du Sayat Trio, au jazz et à la musique classique arménienne, suivis par l’orchestre de l’Ensemble Télémaque qui joueront des chansons folks écrites par le compositeur italien Luciano Berio. 

Le second weekend du Train Bleu verra aussi son lot d’activités en intérieur, qu’il s’agisse d’événements calmes ou entraînants. Dans un registre intimiste à Miramas, au théâtre La Colonne, la voix du directeur de La Criée Robin Renucci et le violon de Bertrand Cervera s’associent pour interpréter Que ma joie demeure de Jean Giono (le 25 mai). Le lendemain, à Ensuès, l’ambiance sera tout autre au Solarium où le groupe de rock Indeep compte bien faire bouger les têtes. 

En extérieur 

La culture sort aussi des salles obscures, au sein de paysages qu’il s’agit de découvrir. Le Train Bleu l’a compris et ses différents parcours proposent des balades, visites en extérieurs et autres réjouissances ayant pour but de profiter du patrimoine naturel du territoire. À Vitrolles l’association Ici/Ailleurs a prévu un circuit conté aux Salins du Lion, pour aborder ce paysage de l’étang de Berre d’une manière plus poétique (le 19 mai). Le weekend d’après, la déambulation théâtrale et l’art de rue de l’association Nickel Chrome sont mis à l’honneur au départ de la gare de Croix-Sainte, tout comme la convivialité puisque la fin des prestations marque le début d’un barbecue sous les étoiles ! Le dimanche 26 mai vient clôturer en beauté les activités en extérieur, en laissant le choix entre une balade en kayak ou une randonnée depuis Carry-le-Rouet pour rejoindre Ensuès et assister au concert d’Indeep. Un bon moyen pour relier sport et culture, juste avant les Jeux olympiques. 

RENAUD GUISSANI 

Le Train Bleu
18-19 et 25-26 mai
Miramas, Port-de-Bouc, Martigues, 
Ensuès-la-Redonne, Vitrolles, Marseille
Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus