jeudi 30 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilSociétéIdées et rencontresTara fait escale à Marseille 

Tara fait escale à Marseille 

Du 4 au 7 avril, avis de temps fort maritime au Mucem

La fondation Tara, créée par la styliste Agnès b. (alias Agnès Troublé) en 2003, s’est donné pour mission de comprendre et protéger l’Océan. Elle finance entre autres le périple d’une goélette, Tara, qui sillonne depuis un an les côtes européennes afin d’étudier l’impact des pollutions terrestres et du changement climatique sur les écosystèmes côtiers. « Hotspots » de biodiversité, particulièrement vulnérables, ces milieux marins sont étudiés par les partenaires scientifiques de l’expédition. Laquelle fait escale à Marseille du 4 au 7 avril, à l’occasion du Grand musée bleu, temps fort organisé par le Mucem dans le cadre de ses 10 ans. Notons que l’événement est, comme l’ensemble des célébrations anniversaires du Mucem, financé par la CMA-CGM, acteur majeur du transport maritime mondialisé, et, comme tel, responsable de nuisances environnementales considérables. Quant à Tara, elle est soutenue, entre autres, par Axa, Veolia, L’Oréal… Pas, donc, les plus scrupuleuses des multinationales.

Garder à l’esprit cette contradiction permettra d’assister avec un œil plus vif aux diverses propositions du week-end. Qui s’inaugurera, le vendredi, avec une conférence invitant Pierre Boissery (Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse), Rémy Simide (biologiste marin, Institut Paul Ricard), Audrey Lepetit (responsable du programme Pêcheurs d’Avenir, Planète Mer), et Alexis Rosenfeld (photographe, Fondation One Ocean) à s’exprimer sur le futur de la Méditerranée. Le public pourra, sinon visiter la goélette (les réservations sont closes), en tout cas rencontrer les artistes accueillis en résidence à son bord, Enrique Ramirez et Nicolas Floc’h, assister à la projection de films documentaires, ou participer à de nombreux ateliers, à partir de 8 ans. L’un d’eux s’intitule Plastique en mer : les solutions sont à terre. Il invite à réduire à la source les déchets, en n’en produisant pas, ou le moins possible. Une excellente idée.

GAËLLE CLOAREC

Un grand musée bleu
4 au 7 avril
Mucem, Marseille
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus