mardi 5 décembre 2023
No menu items!
AccueilNon classéCirqueTHÉÂTRES EN DRACÉNIE : Cirques d’ailleurs et danses d’ici

THÉÂTRES EN DRACÉNIE : Cirques d’ailleurs et danses d’ici

Une belle saison culturelle s’annonce à Draguignan et dans le Var, signée Théâtres en Dracénie. Théâtre, jeune public, musique, et des propositions danse et cirque dont Maria Claverie-Ricard, directrice du lieu, nous dit quelques mots

Zibeline. Comment avez-vous choisi les spectacles de cette saison ?

Maria Claverie-Ricard. Hormis la dimension pluridisciplinaire et éclectique, et la volonté de toucher le plus de personnes possibles, il n’y a pas d’axe particulier. Il y a d’un côté des spectacles qui peuvent paraître un peu pointus, mais qui sont en même temps très accessibles, et des spectacles plus populaires, à voir et à découvrir notamment en famille. Ceci dit, le théâtre est conventionné scène art et création, on a donc aussi, avec des artistes associés, des créations. Et un axe danse contemporaine important, historique, depuis plus de vingt ans, qu’on a renforcé il y a huit ans en créant un festival, L’Imprudanse. Il a lieu en mars-avril, et rencontre un franc-succès. On va le faire passer d’une à trois semaines pour l’édition 2024. 

De la danse est également programmée en ce début de saison ?

L’un de nos artistes associés est le chorégraphe Nassim Batou. On entame la troisième saison avec lui, en l’accompagnant sur sa prochaine pièce, Notre dernière nuit dont la création se fera lors du festival. Il commence ses répétitions mi-septembre, ce qui nous permet de proposer au public de venir le rencontrer, pour découvrir l’envers du décor, et les différentes phases de répétition d’un spectacle. Ainsi que tout l’aspect technique, qu’il va retravailler pendant la même période, sur sa pièce très connue, Dividus. Puis Sebastien Ly sera en résidence pour sa prochaine chorégraphie Sideral, ce qui va nous permettre de proposer le même type de rendez-vous. Mais il va y avoir également un très grand moment, en novembre, avec la compagnie taïwanaise B Dance, qu’on attend avec impatience, Alice. Une vingtaine de danseurs à la technique irréprochable, un spectacle à la scénographie et à l’écriture absolument magnifiques. 

ALICE BDANCE by © Chao-Sheng

Et en ce qui concerne les rendez-vous cirque ?

Pour moi le cirque et la danse sont des cousins très germains. On a la chance d’ouvrir la saison avec Les 7 doigts de la main, compagnie canadienne, et leur dernière création Duel Reality, ré-écriture du mythe de Roméo et Juliette. Ils l’ont présenté au festival international d’Édimbourg pendant tout le mois d’août, ils ont eu une réception publique et critique dithyrambique ! En novembre, pour l’une de nos multiples programmations décentralisées, qu’on va présenter au Thoronet, en partenariat avec le Pôle des Arts du Cirque de Revest, on a la Cie franco-italienne Circo Zoé, avec Deserance, du cirque de chapiteau dans toute sa splendeur. Et au mois de décembre, deux grands spectacles, à voir et à partager absolument en famille. Glob, duo de clowns canadiens tout en douceur et en finesse. Et les incroyables suisses de Mummenschanz, qui fête ses 50 ans. Là on n’est pas vraiment dans le cirque, on est plutôt sur du théâtre d’objet et de la magie, accompagnés de multiples prouesses acrobatiques. Un univers totalement déjanté, très drôle, plein de personnages très différents, un moment magnifique.

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR MARC VOIRY

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus