vendredi 27 janvier 2023
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesToujours un sentiment fort

Toujours un sentiment fort

Pour célébrer les vingt ans de sa compagnie Colombe Records, l’auteur, compositeur et multiinstrumentiste Ahamada Smis propose deux rendez-vous en décembre, à Marseille

Ils seront nombreux à entourer Ahamada Smis sur la scène de l’Espace Julien pour fêter les vingt ans de sa compagnie Colombe Records. À commencer par les quatre musiciens qui accompagnent l’artiste franco-comorien dans la version scénique de son dernier album Air. Et pas des moindres : Reggie Washington (basse), Yul (batterie), Christophe Isselée (guitare), Ibrahim Mfoungoulie (percussions). La soirée s’annonce riche en dialogues musicaux puisque sont également annoncés parmi les invités 3e Œil, Sam Karpenia, Anass Zine, Emmanuel Kremer, Cyril Benhamou, Bongui… Des artistes qui ont chacun croisé la route du maître de cérémonie. Et quelle route ! C’est notamment avec les premiers, dans la sphère hip-hop marseillaise du début des années 1990, qu’Ahamada Smis démarre son parcours, partageant avec eux des concerts et le même archipel lointain comme terre d’origine. Origines, c’est d’ailleurs le titre d’un album fondamental dans la construction de la ligne artistique du musicien (2013), auquel l’Académie Charles Cros décerne son « Coup de Cœur Chanson Francophone ». En découle un documentaire éponyme qui sera projeté en ouverture de cette soirée, au Café Julien.
Quant à ses collègues Karpienia et Zine, ils ont posé leurs langues d’expression artistiques respectives – l’occitan provençal et l’arabe dialectal marocain – pour dire leur amour pour Marseille sur Toujours un sentiment fort, morceau tubesque de l’album Air qu’ils ne manqueront pas d’interpréter le 8 décembre.

D’Origines à Sabena
Depuis qu’il a opté pour l’indépendance avec la création du label et de la compagnie Colombe Records en 2002, Ahamada Smis creuse un sillon très personnel dans le paysage musical, enchaînant les créations dans un assemblage de pluridisciplinarité, d’esthétiques traditionnelles de l’océan Indien et de sonorités actuelles et urbaines. Son intérêt pour le jeune public l’amène à écrire plusieurs spectacles (Les chants de la mer, Mtoulou fait son safari musical, Kipépéo) et mettre en place des actions culturelles. Son projet le plus récent, Sabena, ouvre un nouvel espace créatif, où musique, chant, slam, danse contemporaine et arts visuels composent une œuvre ambitieuse, au service de la mémoire collective. Dans celle du peuple comorien, « Sabena » évoque un épisode sanglant de l’histoire récente et pourtant méconnu. Pendant trois jours de décembre 1976, à Majunga, sur l’île voisine de Madagascar, plus de deux mille familles de la diaspora comorienne sont massacrées par des Malgaches armés de coupe-coupe et de machettes. Les survivants sont alors rapatriés aux Comores par la compagnie Air Sabena… Pour mettre en lumière cette tragédie restée taboue, Ahamada Smis s’est rendu sur place pour une résidence d’écriture, de collecte de témoignages, de compositions… Jusqu’à donner corps à ce spectacle où résonnent douleur, traumatismes, pardon, guérison, renouveau. Toujours un sentiment fort.

LUDOVIC TOMAS

Quintet Air
8 décembre
Espace Julien, Marseille
espace-julien.com
Sabena
Table ronde
17 décembre
Grandes tables

Spectacle
18 décembre
Grand plateau
Friche La Belle de Mai, Marseille
lafriche.org
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus