samedi 25 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesTous Les Printemps du Monde

Tous Les Printemps du Monde

Créations, bals, présentations d’albums, propositions jeune public... À Correns, dans le Var, la Pentecôte est une célébration musicale, avec pour seule croyance la diversité culturelle

On ne présente plus Le Chantier, le centre de création dédié aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques dites du monde, situé à Correns, premier village bio de France, dans cette partie centrale du Var que l’on nomme Provence verte. On ne présente pas davantage Les Printemps du Monde, anciennement Joutes musicales, son festival « vitrine » qui donne à voir, entendre et comprendre non seulement les actions menées localement tout au long de l’année mais également le pouls du monde à travers ses artistes, musicien·nes, poètes, danseur·euses… Et leur soif de rencontres, de croisements culturels, leurs messages de résistance et d’espoir, de nous permettre de porter un regard apaisant et apaisé sur la planète. Cette 28e édition ne fait pas exception, levant le voile sur des projets qui nous mèneront des pays d’Oc aux rives du Nil, du Brésil aux Balkans, de la Perse à l’Irlande, des tavernes grecques aux pistes de danse africaine…

Voyages musicaux

Commençons par ce qui pourrait faire figure de tête d’affiche, Les Égarés, ou la réunion de quatre pointures musicales qui transcendent les esthétiques (27 mai). À l’initiative de cette aventure, Vincent Ségal, improvisateur réputé pour son appétence pour les collaborations. Le violoncelliste a formé un quatuor lumineux en invitant son complice depuis plusieurs années, le joueur de kora malien Ballaké Cissoko, le saxophoniste Émilien Parisien et l’accordéoniste star Vincent Peirani, les deux derniers partageant eux aussi de nombreuses scènes jazz. Une conversation libérée des genres, dont le cours varie au gré des cordes et du vent. En prélude puis en épilogue, la chanteuse percussionniste Leila Négrau nous entraîne sur les rythmes de l’océan Indien. D’abord avec Ek marmaille, une création sous influence du maloya issue d’ateliers avec cent élèves des écoles de Garéoult et Tourves. En dernière partie de soirée, elle offre la primeur de son nouveau répertoire, façonné par un séjour à La Réunion.  

Ils sont également quatre et portent un patronyme enchanteur : le Quartet Chemirani (28 mai) présente Hâl, le voyage amoureux. Keyvan (zarb, percussions, santur), Bijan (zarb, percussions, luth saz) et Maryam Chemirani (chant), rejoints par Sylvain Barou (flûtes celtiques, bansouri, duduk, neyanban), offrent un programme à la croisée des musiques iraniennes, indiennes et irlandaises sur des poèmes chantés en anglais et persan. Changement de continent avec une incursion parmi les musiques populaires brésiliennes à travers un hommage aux grands compositeurs de ce pays orchestré par Cristiano Nascimento et Wim Welker (27 mai). La libération des corps viendra compléter celle de l’esprit avec deux bals. Le premier aux accents occitans avec Castanha é Vinovèl (26 mai, La Fraternelle), le second sous la houlette de Jocelyn Balu & Borumba pour transpirer au rythme de la rumba congolaise (28 mai). Trobar, tarab, taraf et rebetiko viennent étoffer le programme. Et quel programme !

LUDOVIC TOMAS

Les Printemps du Monde
Du 26 au 28 mai
Divers lieux, Correns
le-chantier.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus