mercredi 30 novembre 2022
No menu items!
spot_img

Trio gagnant

Dans Tibi la Blanche, Hadrien Bels décrit les aventures de trois jeunes sénégalais qui attendent les résultats du bac

Cinq dans tes yeux, son premier roman très remarqué, – paru en 2020, il est en cours d’adaptation cinématographique-, évoquait le Marseille des années 1980-90, et particulièrement le Panier, son quartier d’enfance. Deux ans plus tard, c’est Dakar, sa « deuxième ville de cœur », qu’Hadrien Bels a choisie comme décor de Tibi la Blanche. Et plus précisément la banlieue de la capitale sénégalaise, tout près de Thiaroye, une succession de quartiers en pleine mutation. Hadrien Bels se plaît à décrire les grandes villes, leur effervescence, leur énergie magnétique. Il excelle aussi à capter la vitalité de la jeunesse. Ce deuxième roman, enlevé, tonique et d’une grande tendresse, met en scène trois adolescents, trois amis d’enfance. Ils viennent de passer le bac et attendent les résultats. Tibilé, dite « Tibi la Blanche », « pas parce qu’elle parlait mieux français que les autres, même toute petite. Mais parce qu’elle résiste depuis toujours à ce qu’on lui demande. » Tibi donc ne songe qu’à partir poursuivre ses études en France ; pour être libre enfin de faire ce que bon lui semble, loin de l’autorité paternelle. Mais pour cela, il faut qu’elle ait une mention. Rigobert, dit Neurone, la « tête » du trio, compte sur la mention « très bien ». Quant à Issa, le moins scolaire des trois, il croit fort aux vertus du Bic marabouté qu’il a utilisé pendant les épreuves. Grâce au « mara », peut-être passera-t-il de justesse et pourra-t-il réaliser son rêve, devenir styliste. Bels suit les trois jeunes pendant ces quelques jours d’attente chargés d’adrénaline. Et l’on embarque à sa suite dans leur histoire, leurs familles, si différentes. Une langue savoureuse, au plus près de celle des personnages. Un sens aigu du détail, de la formule qui fait mouche, telle cette hôtesse d’accueil, avec sa  « bouche à tchippage professionnel ». Et un bel hommage à la jeunesse sénégalaise, si vivante, si vibrante… malgré tout ce qu’il reste à faire.

FRED ROBERT

L’auteur est invité à la manifestation Automne en Librairies, du 12 au 15 octobre à Marseille et dans la région.

Tibi la Blanche d’Hadrien Bels 
L'iconoclaste, 20€

ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus