mercredi 22 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesAix-en-Provence, capitale de l’opéra

Aix-en-Provence, capitale de l’opéra

Le Festival international d’art lyrique fête ses 75 ans du 4 au 24 juillet avec un plateau surpassant toutes les attentes

Depuis 75 ans, le Festival d’Aix-en-Provence reçoit des artistes aussi fameux que reconnus, que ce soit sur scène, en fosse ou à la mise en scène.  L’opéra de Quat’sous de Brecht et Weill ouvrira les festivités, dans sa version d’origine avec dix multi-instrumentistes autour de Maxime Pascal. Thomas Ostermeier dirigera des acteurs de la Comédie-Française, avec notamment Elsa Lepoivre, Christian Hecq et Benjamin Lavernhe. Tradition oblige, Aix-en-Provence célèbrera Mozart avec Cosi fan tutte dirigé par Thomas Hengelbrock et mis en scène sous forme d’un jeu de rôle de couples par Dmitri Tcherniakov, ce qui devrait évoquer des souvenirs aux spectateurs de son Carmen de 2017.

La création mondiale du Festival au Jeu de Paume sera très attendue. Picture a day like this est signée George Benjamin et Martin Crimp, figures majeures de l’opéra contemporain, de retour à Aix onze ans après Written on skin. Sir George dirigera son œuvre et un casting vocal autour de l’incontournable mezzo Marianne Crebassa, sur une mise en scène de Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma.

Casting stellaire

Autre sir, Simon Rattle dirigera au Grand Théâtre de Provence (GTP) le prestigieux London Symphony Orchestra sur Wozzeck de Berg, revu et corrigé par Simon McBurney avec Christian Gerhaher dans le rôle-titre. Philip Venables verra lui la création européenne au Pavillon Noir de son dernier opus, The Faggots & Their Friends Between Revolutions, utopie-fantaisie queer adaptée de Larry Mitchell, co-créée et mise en scène par l’audacieux Ted Huffman.

Le Festival créera également l’événement avec trois opéras en version concertante au GTP réunissant des castings stellaires. L’immense vedette lyrique Jonas Kaufmann sera Otello, et fera face au Iago de Ludovic Tézier et à la Desdémone de Maria Agresta ; le public retrouvera en fosse Michele Mariotti et les Chœurs et Orchestre du Teatro San Carlo de Naples. Lucia di Lammermoor sera donné dans une rare version française avec la soprano Lisette Oropesa, née pour le rôle-titre qu’elle a chanté à la Scala, à Salzbourg et au Met, et ici en excellente compagnie (Florian Sempey qu’on ne présente plus, le ténor belcantiste montant Pene Pati, Nicolas Courjal, le chef Daniele Rustioni et son Orchestre de Lyon…). L’immense Anita Rachvelishvili et le ténor John Osborn porteront eux Le Prophète, grand-opéra de Meyerbeer trop négligé par le répertoire qui sera dirigé par Mark Elder.

Le Festival programmera en sus des opéras une quinzaine de concerts quatre étoiles : un récital de mélodies de l’incroyable Pretty Yende à l’Hôtel Maynier d’Oppède, la Missa Solemnis de Beethoven au GTP par l’Orchestre Balthasar Neumann, deux concerts symphoniques du London Symphony Orchestra avec la 7e de Mahler ou le concerto n°3 de Rachmaninov par Kirill Gerstein et dirigé par Susanna Mälkki… Une pluie de chefs-d’œuvre en perspective !

PAUL CANESSA

Festival d’Aix-en-Provence
Du 4 au 24 juillet
Divers lieux, Aix-en-Provence
festival-aix.com
Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus