mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMarseille groove au féminin

Marseille groove au féminin

Le festival Les Femmes s'en Mêlent investit la cité phocéenne jusqu’au 27 avril

Les scènes de musiques actuelles sont trop souvent le mauvais élève de la parité. Les Femmes s’en Mêlent s’est donné pour mission de visibiliser les artistes femmes, pour que les programmateurs ne puissent plus se dédouaner en disant « mais on n’en a pas trouvé ! ». Créé en 1997 à Paris, le festival voulait à l’origine « apporter une réponse à leur sous-représentation dans la plupart des festivals (principalement estivaux) ». On lui doit la mise en lumière d’artistes de grand talent, comme Jeanne Added, La Grande Sophie ou Christine & The Queens. Désormais, la structure entend aussi favoriser l’accès des femmes aux moyens de production artistique, et leur mise en réseau pour qu’elles puissent peser plus dans les négociations. Elle s’appuie sur un dispositif d’actions, Les Femmes s’engagent, qui propose ateliers, conférences, rencontres, projections et débats.

Une prog’ solide

Trois dates printanières sont prévues à Marseille. Le 18 avril, Jil Caplan sera accueillie… dans un cinéma, L’Artplexe sur la Canebière. Un beau lieu, propre à recevoir la chanteuse qui défendra son dernier album, Sur les cendres danser, avec sa complice, compositrice et musicienne accomplie, Émilie Marsh. Le 26 avril, c’est au Makeda que résonneront les voix de deux jeunes femmes, Maëlle et Alice. Dans un registre similaire, empreint des tourments affectifs de leur génération, elles se succéderont sur la scène de la rue Ferrari, la première avec, notamment, des airs de Fil rouge,  la seconde avec ceux de Photographie, deux albums sortis en 2023. Le lendemain, des artistes aux prestations plus rageuses attireront les marseillaises prêtes à ne pas s’en laisser compter par le patriarcat. Eesah Yasuke vient du rap et cela s’entend : elle a obtenu un prix au Printemps de Bourges 2022, récompensant une vraie personnalité dans cet univers musical souvent très formaté. Quant à Maïcee, son flow rapide et ses thèmes crus devraient séduire le public du Makeda.

GAËLLE CLOAREC

Les Femmes s’en mêlent
Les 18, 26 et 27 avril
Cinéma Artplex et Makeda, Marseille
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus