mercredi 30 novembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesRouvrir grand les oreilles

Rouvrir grand les oreilles

Du 8 au 18 octobre, le Festival Musiques Interdites célèbre sa dix-septième édition

Voilà dix-sept ans que le Festival Musiques Interdites, fondé par Michel Pastore, explore la face cachée de l’histoire de la musique. Celle qui, entre autres, a tu les « musiques dégénérées » et autres arts « non prolétariens » au nom du nazisme ou du stalinisme. L’ouverture donnée aux Conservatoires de Marseille et d’Aix-en-Provence les 8 et 9 octobre rassemble ainsi deux compositeurs phares de ces ères tourmentées : Dmitri Chostakovitch et ses renversants Sept Préludes, mais également Gustav Mahler et sa dixième symphonie, transcrite pour piano à quatre mains par John Warner. Cet arrangement, interprété par Elsa Blanc et Vladik Polionov, est donné en création mondiale. Côté voix, le programme est également alléchant : la mezzo-soprano Aude Extrémo interprète les Trois Lieder de Jeunesse de Mahler mais aussi et surtout les Six poèmes de Marina Tsvetaïeva, poétesse russe condamnée à une vie d’horreur par le régime soviétique, à laquelle Chostakovitch rendit honneur à peine un an après sa propre mort.

Cette année – comme souvent ! – les fans de Mahler auront de quoi faire. Le concert du 15 octobre à l’Opéra de Marseille unit la voix d’Aude Extrémo à la phalange phocéenne, sous la direction du chef et compositeur Frédéric Chaslin. Au programme : la Symphonie n°1 mais également Les Chants d’un compagnon errant

Les temps se prêtant malheureusement à de nouvelles mises au ban par de nouvelles dictatures, le festival donne à découvrir sur cette édition le compositeur ukranien Vsevolod Zaderatski et ses Vingt-quatre préludes et fugues. Entonnés les 11 et 13 octobre aux Conservatoires de Marseille et d’Aix-en-Provence par les professeurs de piano de ces deux établissements, les douze premiers préludes seront également joués courant 2023 par leurs élèves. Belle initiative que cette volonté de mettre en perspective ces œuvres composées par le dissident durant ses années de goulag avec la guerre sévissant aujourd’hui aux portes de Kiev.

Le festival n’oublie enfin pas de se faire contemporain, ou du moins actuel : le Bestiaire Humain – Desnos-Kafka composé par Frédéric Chaslin est ainsi donné le 18 octobre au Théâtre Toursky : cette pièce de théâtre musical porté par la comédienne Judith Magre promet de passer au prisme du cauchemar kafkaïen l’œuvre du poète surréaliste, farouchement résistant.

SUZANNE CANESSA

Festival Musiques Interdites
Du 8 au 18 octobre
Conservatoire de Marseille et d’Aix-en-Provence
Opéra de Marseille
Théâtre Toursky, Marseille
musiques-interdites.fr
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus